Jessica Jones et le stress post-traumatique

Quand Netflix a annoncé la production d’une série avec cette-fois une femme en super-héroïne ; la question pour moi était surtout de savoir si Jessica Jones allait combler mes attentes ?

Si vous recherchez une héroïne en combinaison moulante, passez votre chemin. Je n’ai rien contre, mais que Jessica Jones cultive plutôt un look discret paraît un choix judicieux. La jeune justicière possédant son agence de détective privée se retrouve malgré elle happé par son passé traumatisant, autant vous dire que tout miser sur le costume aurai été une très mauvaise idée.

La série a coché la liste de choses à faire. En plus d’une perso principale sans clichés; Netflix ne rend pas son personnage Marvel solitaire. La justicière n’est jamais seul et a besoin de l’aide de ses proches ce qui lui permet d’être imparfait et vulnérable. Bon on comprend que c’est aussi un choix stratégique pour nous présenter en douceur des personnages comme Luke Cage héros de la série Netflix éponyme mais c’est ok pour moi.

Je ne sais toujours pas si Jessica Jones est un antihéros. Parce que d’aussi loin que je remonte; tous les héros à cape de mon enfance ont ce côté homme/femme brisé mais aussi parce qu’au finale péter un câble et l’assumer est en soi un acte héroïque.

Jessica Jones prend des mauvaises décisions, garde trop de secrets et peut être parfois irresponsable mais elle sauve quand même le monde. Puis c’est un tel plaisir de retrouver Krysten Ritter après Véronica Mars et Don’t Trust the Bitch in Apartment 23 qui joue tellement bien la justicière meurtrie et traumatisée. En tout cas, perso je suis convaincu !

tumblr_inline_moeiwrhf5o1qz4rgp

Pouvoir et contrôle de soi sont des thèmes récurrents de la série. Sans vouloir spoiler, Jessica se remet d’une série d’expériences qui a presque détruit sa foi dans sa capacité à définir son propre parcours et utiliser sa propre volonté. Ce qui permettra à la série de nous amener à réfléchir sur les pressions sociales touchant les femmes faisant face à des traumatismes. Attention, ne prenez-pas ma perception du perso pour un aveu de faiblesse de Jessica Jones. Jessica est tout sauf fragile mais la tristesse du personnage n’est jamais loin. Derrière son apparence froide, se cache une femme qui a appris à se méfier et qui est déterminé à obtenir une sorte de justice sommaire pour elle-même afin de surmonter ses traumas mais pour aider d’autres. Le prix à payer pour trouver la paix.

jj-im-all-ears

Published by

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s