Johnny super acteur brun ténébreux pub de parfum Depp

Bon, résumons l’histoire parce que vous l’avez déjà vu partout. En mai, Amber Heard  a demandé et obtenu une mesure d’éloignement contre Johnny Depp. La police a été appelée chez le couple. Elle n’a pas porté plainte, et accepte même d’abandonner toutes les poursuites pour violences conjugales contre l’acteur  en échange de 7 millions de dollars et le divorce. La somme est reversée dans son intégralité à des associations.

Mais à en croire la tendance actuelle, il s’agit de ne pas ternir le blason de Mr Depp. J’ai voulu parler de cet affaire parce que voilà la un exemple précis de comment les médias décident de qui ne peut jamais être le coupable selon leurs propres critères.

L’honnêteté m’oblige (coucou Emmanuel Macron) à vous avouer que ce billet a été directement motivé par la lecture d’un article du Figaro dont je ne vais absolument pas mettre le lien écrit par une journaliste qui ne cache même pas qu’elle a probablement été une fan du Johnny des années 21 Jump Street. Parce que dès la première phrase, les bases sont posées.

La sulfureuse Amber Heard n’a décidément pas fini de faire parler d’elle.

On a donc une femme à qui la police a accordé la mesure d’éloignement qu’elle avait demandé, une femme dont la photo avec un bleu à l’œil droit a fait le tour des médias et l’adjectif choisi pour la qualifier est… sulfureuse. Classe.

Le reste de l’article laisse pantois.

Ces versements sont donc à mettre au crédit de la jeune actrice et mannequin américain. Mais, c’est surtout la preuve qu’Amber Heard tient à son image. Or celle-ci est au plus bas, ce qui est mauvais signe pour le futur de sa carrière. À l’heure actuelle, elle va avoir du mal à signer des contrats de publicité avec des marques glamours et elle va avoir encore plus de mal à trouver des rôles significatifs à Hollywood. Aux États-Unis, ses détracteurs sont nombreux et il est évident que sa stratégie de dénigrement par médias interposés contre Johnny Depp a été un mauvais calcul

 

Outre le fait qu’Amber Heard n’a aucun compte à rendre sur ce qu’elle choisit de faire de cet argent, cimer le choix des mots. Car Johnny super acteur  brun ténébreux pub de parfum Depp n’est pas un homme violent. Les médias, sa famille, l’opinion publique n’arrêtent pas de nous le répéter.  À la décharge de cette journaliste du Figaro, elle ne fait que suivre la vague. Depuis le printemps on a eu le droit de la part de TMZ d’un démontage en règle. Les journalistes américains n’y vont pas de main morte et je vous laisse deviner leur camp.

Ce genre d’histoire hyper médiatisé qui ne fait qu’aggraver la situation en somme. Quel message envoyons-nous aux victimes de violences conjugales  ? C’est bien beau de soigner les campagnes de pubs incitant les victimes à porter plainte mais si on est silencieux  dans la vie de tous les jours face au traitement médiatique de celles qui osent aborder le sujet de ces mêmes violences. Avouez qu’on n’y croit pas…

Notre vision sexiste et raciste de la société qui nous rend insensible(s). Oui, raciste car je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle entre cet histoire et l’affaire Chris Brown/Rihanna. Attention, loin de moi l’idée de faire la pub de ce mec. Mais je remarque juste qu’il n’y avait pas d’articles au conditionnel à l’époque. Ce qui est tant mieux on est d’accord. Mais cette volonté de blanchir coûte que coûte Johnny super acteur brun ténébreux pub de parfum  Depp cessera quand ?

Published by

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s